Recevoir les actualités du blog par mail !

mardi 22 octobre 2013


NON C'EST MAMAN !










Le matin vient de se lever, je cours partout, je suis déjà trempée....la la laaaa.....

Tu es plongée dans ton sommeil, calée sous ta couette,tu rêves d'une plage de sable chaud, un transat, un cocktail, des cocotiers, quand tout à coup, ton enfant sort de derrière un cocotier, une voix stridente retentit : "maman !!!!!!!". Il fait à peine jour, tu vérifies sur ton téléphone si ce n'est pas un réveil nocturne car tu as encore très sommeil mais non il est 7H, garde à vous ! Certaines mamans te diront : "oh moi des fois ils dorment jusqu'à 10H, ne la crois pas, elle est mythomane ou elle prend des anxiolytiques pour essayer d'oublier sa condition !

Avant tu réglais ton réveil, en optant pour le bruit des vagues ou une petite musique douce, j'adorais le bruit de la rivière ponctué de quelques chants d'oiseaux, cela n'est plus nécessaire ! 

Tu noteras que les créatures n'appellent jamais "papa", comme si elles consentaient à le laisser dormir lui mais vous.... NON ! Pas assez d'avoir dû gonfler, se faire toucher le vagin par des gants en latex tous les mois, supporter les vergetures, les remontées acides et les hémorroïdes, accoucher, allaiter, se lever la nuit... En plus, le matin c'est pour toi !

Ton mari n'entend rien car "on dit" que les mères sont plus sensibles aux bruits émis par la créature. Ma théorie c'est que nos compagnons de vies font semblant de ne rien entendre et se disent : "elle va se lever de toute façon".


Ensuite, la course effrénée commence, la première créature réveille la deuxième, elles ont faim. Tu pensais trainasser un peu au lit : non ! L'une te chevauche en criant "huuuuuuuu", l'autre te "murmure" à l'oreille : "bibiiiiiiiii maman". Si tu pars préparer les biberons sans les amener avec toi, elles hurlent comme si tu partais pour toujours, on se croirait dans le film dramatique SUR LA ROUTE DE MADISON quand elle dit adieu à son photographe. 


Puis, la partie habillement "Camille il faut s'habiller", ce à quoi elle répond d'une voix douce "NON!", tu lui cours après, pendant ce temps le deuxième en profite pour ramper jusqu'à la salle de bain et jette tout ce qu'elle trouve dans les toilettes. 

Puis, tu tentes de trouver cinq minutes pour te laver et t'habiller également. En sortant de la douche, on oublie évidemment, la crème hydratante, le maquillage soigné et le brushing.  


La pause pipi, oui mais l'intimité est inexistante, à partir du moment où tu changes leurs couches et restes à côté d'eux sur le pot, ils pensent que c'est un moment de partage, un lieu de collectivité. Tu peux jeter tes mots croisés et magasines que tu laissais dans les toilettes. 




Le bain, les repas, le dodo...

Tu as préparé le repas, tu penses avoir un moment de répit pendant les ablutions des créatures ? La réponse est "non c'est maman" !

Papa va vous faire manger : "non c'est maman"!

Papa va vous coucher et vous lire une histoire : "non c'est maman"!

Pourquoi cet acharnement ? Est ce une conspiration entre vos enfants et votre mari ? Il les endoctrine en leur disant : "répète après moi : n.o.n c'est maman".





Et quand ton mari t'interpelle en te demandant : "où as tu mis mon papier d'assurance ?" Tu gardes ton calme, enfin tu essayes et tu lui dis qu'il n'a cas ranger ses affaires. L'avantage lorsqu'ils sont petits c'est que c'est toi qui range leurs affaires donc tu es dans la capacité de répondre à ce genre de question. 

De plus tu anticipes, tu les prépares à l'harmonie de leur future vie de couple : "ranges tes jouets" ! Le problème c'est que beaucoup de maris (je n'ai pas dit tous) ont oublié cette phrase de leur enfance ou n'ont pas su la transposer en "range tes papiers", "range tes vêtements"... 

Messieurs vous n'avez plus de jouets mais préservez votre femme, pensez à maman :)


jeudi 18 avril 2013

Boulot + bébé = plus de boulot !





Tout à commencé la veille de mon congé maternité, mon supérieur hiérarchique me convoque dans son bureau et me réprimande sur des erreurs que j'aurai commises. Inutile de préciser que jusque là tout se passait bien... Il m'a gentiment aboyé dessus en m'indiquant que je devais profiter de mon congé maternité pour me trouver un autre boulot, je suis sortie en pleurant et j'ai cru que les choses s'arrangeraient à mon retour...

Une fois en congé maternité, je reçois une lettre recommandée provenant de mon boulot, surprise ! Que me veulent t'ils ? Me souhaiter un bon congé maternité, genre : repose toi bien, j'espère que tu n'as pas trop mal au dos ni les jambes gonflées.... Pas du tout ! Il s'agissait d'une lettre d'avertissement avec des reproches complètement infondés et injustifiés. Ils veulent me faire accoucher avant terme ???

Peu avant la fin de mon congé, je téléphone au DRH qui me signifie que je ne suis plus la bienvenue et il me propose alors une rupture conventionnelle, ok pour la rupture conventionnelle mais moi je n'ai rien demandé donc je demande une indemnité, normal non ? Il refuse. Une heure après, appel du Directeur général de la société, très énervé (on se demande qui aurait dû être énervé dans cette histoire!!!) : 
- Vous n'aurez rien, pas un centime, vous allez revenir, je vais m'occuper personnellement de vous, vous allez coller des timbres ! 
- Monsieur je suis cadre, vous ne pouvez pas me demander de coller des timbres !
Il me raccroche au nez.

J'appelle un ami qui est avocat, il me conseille d'envoyer un mail à cette personne en rappelant les propos tenus au téléphone et que je souhaite retrouver mon poste ainsi que ma voiture de fonction, mon téléphone portable pro et mon ordinateur. Je vous laisse imaginer la réponse de l'énervé de service..... 

Je suis donc retournée au boulot une semaine après ces événements, la boule au ventre et dégoûtée de ces gens ! Lorsque je suis arrivée, il y avait un homme derrière mon bureau (oui un homme ne part pas en congé maternité) avec tous mes dossiers, ma voiture, mon ordi, mon téléphone.... Mon supérieur me montre mon nouveau bureau ou plutôt mon placard, une pièce minuscule comprenant un bureau, une chaise et un ordinateur qui ne comportait pas le logiciel servant à travailler. Il me dis que dorénavant je ferai telle et telle tâche, enfin rien à voir avec mon boulot, c'est comme si tu demandais à un boucher de vider des poissons !



J'ai téléphoné à la HALDE, ils m'ont dit que je devais payer un avocat et entrer en procédure pour qu'ils m'aident. L'inspection du travail : ah non madame on ne se déplace que pour des cas avérés d'insécurité sur le lieu de travail. Bon je me débrouille quoi !



Comment ça c'est fini ? Je suis retournée voir le DRH et je lui ai dit que je n'étais pas aide comptable mais que c'était très bien qu'ils me laissent errer dans leurs locaux, que j'avais accumulé un nombre de preuves très utiles pour la future procédure. Je lui ai dit que j'avais un magnifique dossier qui plairait beaucoup aux magistrats et à la presse. Bref, deux heures après on me proposait de partir contre le paiement de deux mois de salaires, j'ai accepté, je n'avais pas envie de passer des années en procès avec ces gens. Et puis j'étais juste pressée de retourner auprès de mon bébé, dans leur pratique injuste et illégale, ils me permettaient de rester à la maison pour m'occuper de ma créature. 

Un mois plus tard, j'apprenais que j'étais de nouveau enceinte alors retrouve un nouveau boulot quand tu es en cloque... 

Lorsque j'ai raconté mon histoire autour de moi, plein de femmes m'ont dit qu'elles avaient vécu la même chose. Je pensais qu'à notre époque tout cela n'existait plus, que les gens étaient évolués, que "l'équité" n'était pas qu'un concept abstrait, tu parles ! A côté de ça plein de femmes ont des responsables hiérarchiques compréhensifs et c'est rassurant. 


Pour toutes les femmes qui vivent la même situation que moi, ne baissez pas les bras, même si on a plus envie de retourner dans un lieu où les gens ne veulent plus de vous, faire un abandon de poste est pire puisque vous êtes doublement victime, vous n'aurez pas droit au chômage alors que vous n'avez pas demandé à perdre votre emploi ! Si j'ai un conseil à vous donner, défendez vous et ne vous laissez pas intimider, déstabiliser par des reproches infondés, ils vont essayer de vous effrayer, de vous dire qu'ils ont des choses sur vous, mais n'oubliez pas que ce sont eux les fautifs.

Vos témoignages, positifs ou négatifs sont les bienvenus.





vendredi 12 avril 2013

les jolis moments 





Toute à l'heure je parlais avec un ami au téléphone et je me suis rendue compte que je ne lui parlais que de choses négatives. Il m'a alors indiqué que tout ça ne lui donnait pas envie de se reproduire, super mes propos font baisser le taux de natalité en France.

J'ai alors réalisé que les enfants c'est comme ton mec, lorsque tu en parles à tes amis, tu parles surtout de ce qui ne va pas : il n'a pas dormi cette nuit, il est malade, il a mal aux dents, il n'a rien mangé... C'est sûr que c'est moins croustillant de savoir que bébé a bien mangé ses petits pois à midi, qu'il a finit son yaourt et qu'il a fait caca deux heures après.

Pourtant, on ne s'arrête généralement pas à une créature (j'en ai enchaîné deux, je sais de quoi je parle), ce qui signifie que le positif prend le dessus ou alors on est tous masos. Même si on a pas dormi de la nuit, lorsque bébé se réveille, qu'il frétille dans son lit et affiche un large sourire en vous voyant apparaître, on oublie tout. 

Même dans notre manière de vivre les choses, il y a des moments où l'on oublie que ces moments sont merveilleux et que plus tard on aimera y repenser, avec un brin de nostalgie. Je m'explique, quand tu donnes à manger à ta créature et qu'elle t'envoie toute sa soupe au visage en utilisant sa cuillère comme une catapulte, cela te met en rogne, elle a mise à mal deux heures de ménages et tes vêtements sont dégueulasses. Pourtant, le jour où elle mangera correctement et que le sol sera propre, peut être que l'on regrettera l'animation des repas (ou peut être pas).  Quand tu te plains de devoir endormir bébé dans tes bras, pendant une heure, car il est angoissé, un jour il ne te laissera même plus le prendre dans tes bras alors profites en. Comme je dis à mon mari, qui se plaint toujours qu'il y a trop de jouets dans la maison : le jour où les enfants auront quitté le nid et qu'il n'y aura plus aucun jouets, tu trouveras la maison bien vide. Je trouve que la vie et le temps qui passe sont très bien décrits dans la chanson de Bénabar "quatre murs et un toit" :

"Un terrain vague, de vagues clôtures, un couple divague sur la maison future. 
On s'endette pour trente ans, ce pavillon sera le nôtre, et celui de nos enfants corrige la femme enceinte. 
Les travaux sont finis, du moins le gros oeuvre, ça sent le plâtre et l'enduit et la poussière toute neuve...
Le plâtre et l'enduit et la poussière toute neuve.


Des ampoules à nu pendent des murs, du plafond, le bébé est né, il joue dans le salon. 
On ajoute à l'étage une chambre de plus, un petit frère est prévu pour l'automne. 
Dans le jardin les arbres aussi grandissent, on pourra y faire un jour une cabane...
On pourra y faire un jour une cabane.


Les enfants ont poussé, ils sont trois maintenant, on remplit sans se douter le grenier doucement. 
Le grand habite le garage pour être indépendant, la cabane, c'est dommage, est à l'abandon. 
Monsieur rêverait de creuser une cave à vins, Madame préfèrerait une deuxième salle de bain...
Ça sera une deuxième salle de bain.


Les enfants vont et viennent chargés de linge sale, ça devient un hôtel la maison familiale.
On a fait un bureau dans la p'tite pièce d'en haut, et des chambres d'amis, les enfants sont partis.
Ils ont quitté le nid sans le savoir vraiment, petit à petit, vêtement par vêtement...
Petit à petit, vêtement par vêtement.


Ils habitent à Paris des apparts sans espace, alors qu'ici.. y'a trop de place. 
On va poser tu sais des stores électriques, c'est un peu laid c'est vrai, mais c'est plus pratique.
La maison somnole comme un chat fatigué, dans son ventre ronronne la machine à laver...
Dans son ventre ronronne la machine à laver.


Les petits enfants espérés apparaissent, dans le frigo, on remet des glaces.
La cabane du jardin trouve une deuxième jeunesse, c'est le consulat que rouvrent les gosses.
Le grenier sans bataille livre ses trésors, ses panoplies de cow-boys aux petits ambassadeurs,
qui colonisent pour la dernière fois 
la modeste terre promise, quatre murs et un toit.


Cette maison est en vente comme vous le savez, je suis, je me présente, agent immobilier.
Je dois vous prévenir si vous voulez l'acheter, je préfère vous le dire cette maison est hantée. 
Ne souriez pas Monsieur, n'ayez crainte Madame, c'est hanté c'est vrai mais de gentils fantômes.
De monstres et de dragons que les gamins savent voir,
de pleurs et de bagarres, et de copieux quatre-heures,
"finis tes devoirs", 
"il est trop lourd mon cartable",
"laisse tranquille ton frère",
"les enfants : à table !".
Écoutez la musique, est-ce que vous l'entendez ?
Écoutez la musique, est-ce que vous l'entendez ?
Écoutez la musique, est-ce que vous l'entendez ?"




Ce que j'aurai dû dire à mon ami ?
- Le jour où tu apprends que tu vas être parent, tu vas changer ta manière de voir la vie, tu t'en fous de ne plus partir en vacances en amoureux, de ne plus sortir prendre l'apéro, de ne plus faire de grasses mat'.... ;
- Le jour de la première écho est un moment magique où tu réalises complètement qu'un petit être sera bientôt là ;
- Les premiers coups de pieds à travers le ventre sont si émouvants (jusqu'à qu'ils empêchent maman de dormir la nuit) ;
- Le jour où ton enfant né et que tu le prends pour la première fois dans tes bras, tu ressens quelque chose que tu n'avais jamais ressenti auparavant, un amour immense, inconditionnel, absolu ;
- le jour où tu ne seras pas avec lui, il te manquera comme personne ne t'a jamais autant manqué ;
- le jour où tu lui donneras le biberon ou que tu lui feras un câlin et qu'il te regardera avec un regard si profond et remplit d'amour ;
- Le jour où tu feras ta première sieste avec lui et où il t'attraperas le doigt avec sa petite main potelée ;
- Le jour où il te fera son premier sourire ;
- Le jour où il aura son premier fou rire ;
- Le jour où il dira pour la première fois papa ;
- le jour où il fera ses premiers pas ;
- Le jour où il te serrera dans ses bras en disant gâté ;
- Le jour où tu mettras de la musique et qu'il se mettra à se dandiner ;
- Le jour où il prendra son premier bain de mer ou de piscine et qu'il poussera des cris de joie.............

Il y a tellement de premières fois inoubliables, de moments d'amour, tous les parents se plaignent mais aucun ne changerait rien à leur vie avec cet enfant, personne ne préférerait revenir à sa vie d'avant.

Cet article n'est pas un pamphlet militariste de reproduction mais plutôt une prise de conscience personnelle que la vie est courte et qu'un enfant t'apporte tellement de moments de bonheur, qu'il faut savoir les apprécier. Comme dirait Marcel Pagnol (pour ceux qui me lisent régulièrement, ils savent que c'est mon idole) : " Telle est la vie des hommes, quelques joies très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants". 



La crise des 9 mois... 







On connaissait la crise d'adolescence, l’œdipe mais la crise des 9 mois.... 


La première fois que l'on m'a parlé de cette "crise des 9 mois", je me suis demandée s'il s'agissait d'une blague ?! Tu sors à peine la tête de l'eau, après les nuits blanches, les coliques, la première dent et on t'apprend que ton bébé fait une crise ! Ce mot retendit tout à coup tel un couperet ! Le mot "crise", ça évoque à tout le monde un truc négatif, quelque chose qu'il va falloir surmonter, on parle de crise économique, de crise d'appendicite, de crise de couple, de crise de conscience, un mauvais moment à passer quoi !

où tu iras j'irai...
Jusqu'à présent Jules jouait tranquillement dans son coin, s'endormait tout seul. je ressens l'approche des 9 mois, dès que je quitte la pièce, il me regarde l'air médusé, s'il pouvait parler il me dirait : reste à mes côté être fusionnel, ne pars pas !!! Et dès que je disparaît de son champs de vision c'est le drame, crises de larmes. 

Et les inconnus ? Jusqu'à présent ton bébé allait dans les bras de tout le monde, même dans ceux de la caissière si tu avais oublié de peser tes patates mais aujourd'hui lorsqu'une personne le prend dans les bras, il agit selon un mode opératoire comprenant deux étapes :
- D'abord il l'analyse : qui est cette personne ? Non, je ne la connais pas, elle a des points noirs sur la bordure droite du nez. Le regard de la créature devient alors angoissé, médusé.
- Puis, il se met à pleurer : à l'aide, sauvez moi ! 
Cette réaction rend très à à l'aise les gens, surtout ceux qui n'ont pas d'enfants : tu vois les enfants ne m'aiment pas !






Cette crise fait partie du développement de l'enfant, non tu n'as pas enfanté un Tanguy asocial.

Quelle réaction avoir ? Il crie, tu le prends dans les bras systématiquement, ce qu'il pense ? Il me suffit de crier et elle débarque. D'un autre côté, tu ne peux pas laisser ton enfant angoissé dans une pièce.... Comme d'habitude, on te répond : il faut lui parler, pour le rassurer. Je vais aux toilettes : maman a la vessie remplie, elle doit aller faire faire pipi, elle n'en a pas pour longtemps, ne t'inquiète pas, je vais revenir... Ou autre solution, te faire poser une sonde urinaire. C'est généralement à ce stade que votre enfant est prêt à tout pour rester à vos côtés et que vous allez le voir débarquer en rampant. Tu peux jeter les magazines dans les toilettes, même dans ce lieu empreint d'intimité, tu n'as plus le temps de lire.





Attention des fois bébé pleure et refuse de dormir parce qu'il va sortir une dent ou parce qu'il a une otite.... Donc tes explications anatomiques ne le calmeront pas.






mardi 26 mars 2013

Les Walt Disney 

ou la création du délire fantasmagorique du prince charmant !







J'adore les Walt Disney, ces dessins animés ont bercé mon enfance et continuent de me faire rêver mais il y a une chose ou plutôt une personne qui est omniprésente, c'est le prince charmant. Il est royal et il est beau, c'est l'homme parfait. Tu as donc cru toute ton enfance que cette catégorie d'hommes existait ! 

Ma question : où est-il bordel ?

Mon amour je t'ai vu au beau milieu d'un rêve...... La belle au bois dormant..... On a toutes rêvées qu'un beau prince charmant vienne nous réveiller d'un doux baiser tous les matins, au lieu de ça, tu te retrouves à côté d'un mâle qui pue du bec (alors que nous on sent la rose musquée, c'est bien connu) !

Je suis mariée à un homme merveilleux, plein d'attentions (il me laisse des petits post it le matin, c'est trop mignon non ? : je n'ai plus de caleçons, pense à appeler le plombier, achète du saucisson...), il m'achète des fleurs (quand ils en vendent à la caisse du supermarché), il m'offre des présents (aspirateur, livres de recettes), il m'invite au restaurant (Courte paille, caféteria Casino...)....................... Mais de là à le qualifier de prince charmant, on en est loin.




Celles qui ont le petit déjeuner au lit tous les matins ou des weekends surprises merci de vous abstenir de nous vomir votre bonheur au visage !

Quand tu es enfant, tu t’extasies devant tous ces dessins animés et qu'est ce que tu te dis ? Ce prince charmant est vraiment super, moi aussi plus tard j'en aurai un. Ce que l'on évite de te montrer c'est le "après". Je m'explique, les dessins animés finissent toujours par : le prince charmant et la princesse se marièrent et eurent beaucoup d'enfants mais on ne te montre pas l'envers du décor, où en sont-ils dix ans plus tard avec des gamins et la routine de la vie (la méchante sorcière n'est plus là pour les emmerder). Des créatures courent partout dans le château, la princesse a sa robe pleine de vomi, le prince charmant est sur le canapé avec la zapette et lui demande "qu'est ce qu'on bouffe ce soir ?"




Ce prince charmant vient toujours sortir la princesse d'une situation tordue : 
- Dans blanche neige, la princesse est exploitée par 7 nains, tu imagines ? Tu n'as pas un mais 7 hommes dont tu dois t'occuper. Pour ne rien simplifier de la tâche, il y a un débile, un autre qui est toujours de mauvaise humeur, un qui fait qu'éternuer et te lancer ses miasmes infectieux au visage, un qui ne fait que dormir...... Je vais te dire, même si elle n'avait pas été empoisonnée par la méchante sorcière, elle aurait fini par se donner la mort ! Bref, le prince arrive, il est urgentiste, il la réanime et ils tombent amoureux...
- Dans la belle au bois dormant, elle vit avec 3 fées naines volantes qui font que se disputer, bonjour l'ambiance, au fin fond de la forêt et elle passe sa journée à ramasser des mûres, sympa ta vie....
- Dans Aladdin, la princesse est à deux doigts de devoir épouser Jafar, un vieux déguelasse qui porte une barbichette.
- La petite sirène n'aime pas sa vie au milieu des poissons, une pieuvre obèse la harcèle.
- Cendrillon se fait exploiter par sa belle mère et ses demi-soeurs, elle passe sa journée à faire le ménage et vit avec des rats. 
- Etc...




Quand tu y réfléchis, la fille tombe du premier coup sur un mec super beau, qui a du sang royal, super gentil... Elle aurait pu tomber sur une raclure, un coureur de jupons. Ou alors peut être que cet homme a des vices cachés, ce que l'on nous montre pas !

Et puis regarde sa bicoque, on est loin du studio de 20m2. J'espère qu'il a des femmes de ménage et un bon chauffage central !





Pour autant que veux tu dire à ta petite fille ? Attention maman te met un dessin animé, tu vas voir un prince charmant mais attention, en réalité, il n'existe pas ! Il est important de rêver quand on est une enfant, laissons les désillusions à l'âge adulte.




vendredi 22 mars 2013

Les faux-semblants et les mensonges





Ma fille de 20 mois adore jouer avec sa petite cuisinière en plastique et la dînette qui va avec (oui je ne me suis pas arrêtée au balai).

Dans cette dînette, il y a aussi des fruits et légumes en plastique : oranges, citrons, poireaux (très mal imités, ils sont tout verts), patates.....

L'autre matin, je surprends Camille qui essaye de croquer dans une pomme en plastique, je lui apprends que ça ne se mange pas, qu'il faut juste "faire semblant". Là, elle me regarde avec des yeux ronds, l'air de dire : de quoi tu me parles, j'essaye de croquer dans cette pomme ! Je réalise alors que les enfants ne savent pas faire semblant, c'est une spécialité d'adultes. Nous sommes des spécialistes des faux semblants et disons le : des mensonges. La spontanéité disparaît avec l'âge adulte, la vie en société impose de faire semblants : "L'enfer c'est les autres" ! Même dans ton couple, il t'arrive de faire semblant, je m'explique, il arrive que tu ne supporte plus ta moitié, tu ne vas pas pour autant lui crever l'oeil avec un stylo Bic, tu fais comme si tout allait bien. Avec tes enfants c'est pareil, des fois tu es triste, fatiguée et bien tu pousses quand même un cri de joie quand le générique des Barbapapas commence ! 




Ah non vous ne mentez pas à votre enfant ? Qu'est ce que ça vous évoque : une petite souris qui vient chercher les dents de lait? Non mais rends toi compte, on fait croire à nos enfants qu'un espèce de rat vient dans la nuit dans son lit (très hygiénique), récupére sa dent sous son oreiller, sans le réveiller (c'est délicat ces bestioles)  pour en faire je ne sais quoi.... Qu'est ce que tu vas répondre à ton enfant s'il te demande : qu'est ce qu'elle en fait la souris de ma dent ? Euh....
- Le rat les mange ;
- Ou il fait une collection de dents dans son égout ;
- Ou il est designer et crée des meubles avant gardistes avec ;
- Ou il se les fait poser pour avoir des dents plus solides et manger des steaks.......





Et le père noël ? Un barbu obèse qui sort en plein hiver en pyjama pilou pilou rouge et blanc et qui arrive à passer dans le conduit de la cheminée, il est à l'épreuve des flammes en plus ! Et si tu n'as pas de cheminée, il passe par la porte ? c'est passe partout papa noël! Il suffit à ton enfant de faire une lettre pour lui indiquer tous les cadeaux qu'il souhaite recevoir et l'envoyer au pôle nord. Alors déjà, va expliquer à ton enfant que la moto en plastique était en rupture de stock chez papa noël ou que ce dernier n'avait plus de budget pour lui acheter la balançoire avec toboggan et grand huit intégré. Et l'envoi au pôle nord ? Tu vas lui faire croire que cette personne obèse vit dans un igloo, dans un désert de glace, mange quelques phoques égarés et n'est pas mort de froid en pyjama ?!



Et à Pâques ? Une cloche sortie du chapeau distribue des oeufs en chocolat dans le jardin et fortiche la cloche elle les planque un peu mais pas trop non plus....


Et les comptines pour enfants ? Des ramassis de mensonges et d'horreurs !
La souris verte, un rongeur qui gambadait tranquillement dans la prairie jusqu'à ce qu'on la trompe par la queue, on la montre aux bourreaux, on la fait frire dans l'huile, puis on la passe sous l'eau pour arrêter la cuisson et ça devient un escargot. On te fait croire qu'une souris se transforme en escargot....

"Maman les p'tits bateaux qui vont sur l'eau ont-ils des jambes?"... La question est déjà tordue mais la réponse : "mais oui mon gros bêta s'ils n'en avaient pas, ils marcheraient pas". C'est qui le bêta dans l'histoire ? L'enfant innocent qui pose cette question ou la mère  dépourvue de la moindre culture marine et qui croit qu'un bateau marche sur l'eau (tu confonds avec Jésus non?). 

Quant au cochon, il est pendu au plafond par la queue, barbares ! Si tu lui tires la queue il pond des oeufs. Alors là c'est le délire total, tu fais croire à ton enfant qu'un cochon est hermaphrodite (ce n'est pas une truie que je sache) et qu'il faut lui faire subir des sévices pour qu'il ponde ! 

"Fais dodo Colas mon p'tit frère, fait dodo t'auras du lolo".... En clair, tu imposes à un nourrisson de dormir à jeun, sinon il ne tétera pas, sévères les parents. "Maman est en haut elle fait des gâteaux, papa est en bas il fait du nougat.....Si tu fais dodo, maman viendra bientôt, si tu ne dors pas, papa s'en ira". En clair, les parents ne se supportent plus, chacun vit à un étage, tu connais un seul père qui irait s'isoler pour faire du nougat toi ? Le pire dans cette chanson c'est qu'on fait peser le poids du divorce sur l'enfant, parce qu'il n'a pas voulu dormir, papa s'est barré ! Ok le manque de sommeil entraîne de la fatigue et peut être une réelle épreuve pour le couple mais de là à tout mettre sur le dos de l'enfant....



Vous comme moi, nous chantons ces chansons parce qu'elles sont entraînantes et que se sont les seules que l'on connaisse, on ne prend pas le temps de les analyser et nos enfants non plus d'ailleurs, dieu merci !

Pour les mensonges, mentir est mal mais quand c'est pour entretenir la magie et les rêves d'enfants on le fait tous et c'est tant mieux (j'ai quand même pris une sacrée claque dans la gueule quand une CM2 est venue me voir dans la cour pour me dire que le père noël n'existait pas). L'univers d'un enfant est rempli d'illusions, de rêves et d'imagination, il faut les entretenir car c'est cela la beauté de l'enfance, ignorer la réalité de ce monde.

Jean-Jacques ROUSSEAU a dit : "L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres".

A présent, je laisse Camille croquer dans la pomme en plastique, je la regarde en souriant et je lui dis "huuuuummmm".









mardi 19 mars 2013

Confession intime : j'ai acheté un balai à ma fille !






L'autre jour j'étais au supermarché et je tombe sur le rayon jouets (comme de par hasard) ! Là, je vois un balai miniature et coloré, j'ai hésité, je me suis dis que la condition de la femme devait s’enseigner dès le plus jeune âge, ou peut-être devrai-je lui acheter une perceuse ? Mais voilà, Camille adore jouer avec mon balai, alors j'ai acheté cette chose ! Je culpabilisais, ma fille qui a seulement un an et demi va déjà se familiariser avec cet objet de nettoyage ! Puis, j'ai vu le bon coté de la chose et si je lui apprenais à s'en servir et qu'elle me faisait le ménage ? Non je plaisante, on va pas exploiter nos enfants tout de même ! 

Arrivée à la caisse, ça ne loupe pas, la caissière me demande : c'est pour votre fille ? J'ai hésité à lui répondre : 
- non c'est pour mon garçon, je veux pas que sa femme se tape tout plus tard alors je l'habitue dès le plus jeune âge ! 
- Ou : non c'est pour Rufus mon esclave nain ! 
- Ou : non c'est pour moi, j'adore passer le balai à quatre pattes, ça excite mon époux. 

Ben oui c'est pour ma fille ! Tu le savais déjà en posant la question. Là je tente de me justifier, je lui explique que Camille adore jouer avec mon balai, que c'est pour cela que j'achète cet objet, que je ne suis pas pour ce genre de jouets mais..... Là, elle me répond qu'elle aussi en a acheté un pour sa fille mais que malgré cela, cette dernière continue de jouer avec son balai. Ok là je me sens moins seule !
  
Si tu remarques, les jouets de type aspirateur, balai, marchande, cuisinière sont roses ! On te parles de partage des tâches, d'évolution de la société, d'égalité hommes femmes mais on continue de fabriquer des objets de ménagères roses !






A noël, j'ai aussi eu la bonne idée d'acheter à Camille "mes premiers Playmobils", tu sais le zoo avec plein d'animaux, une multitude de barrières, des bonhommes, enfin, que des petites cochonneries. Je lui assemble dans sa chambre tout ce magnifique zoo et là elle se met à balancer tous les animaux et à me défaire toutes les barrières. Tu te demandes alors : pourquoi ai-je fait cet achat ??? Résultat, des Playmobils dans toute la chambre, que j'ai mis une heure à ranger et qu'elle s'est bien sûr empressée de ressortir du coffre à jouet pour les remettre par terre ! Vive les Playmobils ! Résultat ? Je les ai laissé par terre. Tu ne le sais peut être pas mais un Playmobil sous le pied ça fait très mal !!! 



Sinon, on aime tous les jouets en bois, c'est esthétique, ça fait rétro ! Mais voilà, ton enfant s'en fout de ton jouet en bois qui ne fait pas tutut et qui ne s'éclaire pas. Pire, ça pèse une tonne ces cochonneries et tu peux subir des sévices corporels par ton propre enfant avec ces choses ! Jules a également été flagellé de plusieurs coups de chenille en bois, il n'a pas apprécié du tout.



On s'est tous posé la question de savoir quel jouet allait occuper nos créatures, le plus longtemps possible ? Sur le site de aufeminin.com, on vous dit quels jouets les enfants apprécient, en fonction de leurs âges :

http://www.aufeminin.com/maternite/enfants/jouetsage/ejouetsage0.asp